Les Sabres Grisés

Forum de l'équipage des Sabres Grisés pour le jeu World Of Warcraft (WOW). Vous pouvez accéder à notre site web en cliquant sur la section la Cabine des co-capitaines, ensuite c'est le tout premier post. Bon vent ! (vive Thalassa ;op)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une bouteille express au Loup de Mer

Aller en bas 
AuteurMessage
Alphar

avatar

Nombre de messages : 1
Localisation (dans le jeu) : Le jour où j'ai une localisation bien précise, ben je me tire une balle...
Grade : Mousse
Poste : Apprenti forgeron
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Une bouteille express au Loup de Mer   Dim 6 Aoû - 20:07

Baie-du-Butin, au Loup de Mer. Le soleil se couchait sur une mer calme après une journée mouvementée pour beaucoup. La taverne n’était occupée que par une dizaine de marins et marchands faisant escale ici, et parmi eux, une jeune femme elfe, occupée à siroter avidement une chope de bière.
Des hommes sortaient, entraient, commandaient des bières, des vins ou des hydromels pour décompresser. Le blabla habituel règnait dans la pièce moyennement éclairée par le soleil couchant, jusqu’à ce que le tavernier s’approche de la femme elfe en question, une bouteille à la main. Vide.

" Excusez-moi, mademoiselle, " se risqua-t-il pour qu’elle tourne enfin la tête vers lui. " Un homme vient d’apporter ça pour vous. Il a dit qu’il était pressé et qu’il devait partir rechercher une de ses chaussures, qui a été prise par un tigre... "

Après quoi, sans attendre la réponse de son hôte, il lui tendit la bouteille et fit demi-tour. Après avoir retiré le capuchon de bois, le capitaine elfe en ôta le contenu. Elle ne renfermait qu’une longue lettre enroulée sur elle-même, rédigée d’une écriture soignée, et accompagnée d’un autre bout de parchemin, plus petit, sur lequel une écriture plus bâclée indiquait :


« Désolé pour avoir vidé cette bouteille avant vous, capitaine Ellyriana. Mais comprenez qu’après avoir traversé la moitié de la Vallée de Strangleronce avec les tigres aux trousses, j’avais besoin d’un petit remontant ! Néanmoins, vous vous apercevrez que cette bouteille de bière n’est peut-être pas si vide que ça...
Vous pouvez écrire votre réponse au dos de ce petit mot, et le remettre dans la bouteille avant de la reconfier à l’aubergiste. Il me la remettra au cas où vous n’auriez pas le temps de le faire vous-même. À la vôtre ! »



Quant qu’à la longue lettre, elle se présentait comme ceci, et malgré la belle écriture, elle était parcourue de petites ratures :


« Nom : Alpharan Cyric Oblivion, mais tout le monde m’appelle Alphar, ou le Serpent (jamais compris pourquoi, par contre...)

Race : Humain

Sexe : Oui !

Age : 25 ans

Classe : Voleur

Grade désiré : Apprenti forgeron

Type de jeu : Ben comme je suis plutôt, euh... furtif (spécialisation finesse), je me sers de mes super talents pour rester invisible le plus longtemps possible. C’est toujours mieux de ne révéler sa présence qu’une fois dans le dos de sa victime si on ne veut pas se faire transpercer de balles (et croyez-moi, je sais de quoi je parle) !

Arme de prédilection : Dague et épée à une main, ainsi que les poignards, ou plus couramment les fusils.,

Physique (+ Signes particuliers) : D’apparence assez banale, je dirais... J’ai toutefois appris à développer mon charisme afin de pouvoir être plus proche des gens (si vous saviez comme c’est difficile de voler quelque chose alors que tout le monde vous regarde !). Sinon, j’ai les cheveux noirs, souvent attachés en catogan pour ne pas me gêner, les yeux verts et le teint bronzé, qui prouve que j’ai souvent voyagé. Ma démarche et ma façon de parler et de penser trahissent aussi une certaine dépendance à l’alcool (quoi qu’encore assez modérée, puisque je ne suis pas tout le temps bourré quand même).
Comme autres signes distinctifs, je suis souvent accompagné de Jack, un perroquet rouge aux ailes vertes, acheté au large de la Marche de l’Ouest. J’ai aussi un serpent tatoué sur le dos de l’avant-bras droit et deux cicatrices de balles sur le torse, également du côté droit (souvenir assez cuisant d’une rencontre avec des nains noirs pendant mon adolescence).

Caractère (+ Passions) : Mes amis vous confirmeront que j’ai horreur d’être sérieux. Même quand la situation est catastrophique, ne comptez pas sur moi pour surdramatiser (les autres le font bien à ma place, en général).
Même quand je suis un peu bourré sur les bords, j’ai le réflexe de tout écouter et observer attentivement (je suis pas espion pour rien !), même si, la plupart du temps, ça ressort aussitôt par l’autre oreille. Ma longue expérience d’échappade-des-gardes-qui-vous-courent-après-dans-toute-la-capitale-pour-vous-arrêter m’a aussi appris à retourner une situation dans tous les sens pour en trouver une issue. Car parfois, il n’y a pas que le bourrinage qui compte !
En tant que pirate, j’ai également appris à jouer sur les mots. Si je passe un marché avec quelqu’un, je le tiendrais quoi qu’il arrive (ce qui a failli me faire tuer une fois, l’épisode des fameux nains noirs...), mais ça n’empêche pas de détecter les failles dans les phrases des autres pour en tirer le meilleur profit personnellement, n’est-ce pas ?
Mais pour en revenir au thème des passions, je dois vous avouer que je suis généralement obsédé par les trésors, les richesses et les pierres précieuses, d’où ma décision de m’enrôler à nouveaux dans la piraterie, le métier de mineur et de voleur commençant à devenir légèrement saturé.
S’il y a une autre chose importante pour moi (et qui vous intéressera peut-être), c’est la liberté. Mon rêve est de pouvoir enfin retourner sur un bateau et de fendre les flots, sans rien devoir à personne, et de se rendre là où on le désire, sans aucune pression de l’extérieur. Je préfère passer ma vie à courir les jupons, à boire et à marauder plutôt que de lécher les bottes de quelqu’un qui ne m’est même pas supérieur (sans vouloir vous offenser, capitaine ! Je sais qu’il faut un chef à tout équipage qui se respecte !).
Aussi, pour moi, toute quête, bataille, raid ou pillage doit se clôturer dans une taverne. Mais d’après ce que j’ai appris des Sabres Grisés, ça ne causera pas trop de problèmes... Razz

Histoire : Vous vouliez un vrai fils de la mer ? Vous allez être servi !
En effet, il y a de cela 25 ans (que le temps passe vite !), l’équipage pirate de l’Ecumeur tomba sur une chaloupe abandonnée, au large des côtes de Strangleronce. La petite barque contenait (d’après les dires de ceux qui m’ont trouvé) une femme tenant dans ses bras un bébé. Aujourd’hui encore, je ne sais pas comment elle était arrivée là, si un navire avait échoué ou que d’autre pirates les avaient envoyés par dessus bord... Mais ce que je sais, c’était que la femme mourut peu après avoir été ramenée par l’équipage, laissant derrière elle un enfant dont nul ne connaissait la famille ni l’origine : moi.
En général, je ne raconte pas mon histoire à n’importe qui, mais si je vous confie tout cela, c’est parce que je sais que l’Ecumeur et les Sabres Grisés ont déjà collaboré par le passé (raison pour laquelle je demande donc à rejoindre l’équipage !).
En effet, après que ma supposée mère soit morte de faim sur le bateau, les matelots décidèrent de me garder jusqu’à ce que je sois en âge de me débrouiller seul. Car je n’avais nulle part où aller.
Je suis donc resté sur l’Ecumeur pendant neuf ans, neuf merveilleuses année durant lesquelles j’observais mes compagnons pirates rapporter des trésors et des provisions, s’emparer des richesses des bourgeois qui n’osaient même pas dépenser leur argent et nous maudissaient pour le faire à leur place... C’est durant ces années que j’ai appris à manier les cordages, les voiles, à diriger un bateau selon la force et la direction du vent, à manier l’épée, les dagues et les poignards, à mentir à la perfection, à marauder et à faire la fête tout en étant plein. En même temps, Vlidek, un nain qui faisaient partie de l’équipage depuis un bout de temps, m’enseigna l’art de la forge, ce qui allait m’être utile plus tard. Car étant donné mon jeune âge, je ne pouvais aider les adultes lors des raids ou des combats, et je devais me rendre utile si je voulais préserver ma place dans l’équipage, même si je savais que tout le monde me considérait comme son fils et que les Ecumeurs eux-mêmes étaient devenu mes parents. On était libres.
Mais comme vous vous en doutez, cette liberté n’a pas plu à tout le monde. J’avais neuf ans quand un navire militaire de la Marche de l’Ouest nous a accosté dans le but de nous arrêter (je ne sais toujours pas ce qu’il s’était passé auparavant, mais ça devait être grave !). Les pirates et les soldats se sont battus sur l’Ecumeur, mais ils étaient bien plus nombreux que nous. Et même si nous avions remporté la victoire, le navire serait devenu inutilisable. Un de mes aînés m’a enfermé dans la cale, et je n’ai appris la perte de l’équipage que quand un soldat est venu me délivrer.
Quelques Ecumeurs ont été condamnés. La plupart ont eu une punition puis sont repartis mener leur propre vie, sans plus jamais reprendre la mer. Mais avant de disparaître, durant le long procès que nous avons tous eu à subir, tous ont certifié que j’étais un prisonnier qu’ils avaient pris en otage. Je n’ai pas compris tout de suite pourquoi ils avaient fait ça, mais quand le Conseiller du Roi a dit que, comme je n’étais qu’un prisonnier et que j’étais un enfant, je pouvais repartir, j’ai compris quelles étaient leurs intentions. Ils avaient mentis pour que je puisse être libre.
Je n’ai plus jamais revu un seul membre des Ecumeurs, alors j’ai décidé de mener ma propre vie, sans trop savoir dans quel but. Je suis devenu apprenti auprès d’un petit forgeron du Lakeshire, et j’ai gagné assez bien ma vie pour pouvoir manger et dormir tous les jours, me servant au fond des poches les plus lourdes pour arrondir les fins de mois.
Pendant seize ans donc, je n’étais guère plus qu’un forgeron doublé d’un maraudeur et d’un voleur de bas étage. Pour tout vous avouer, j’ai même failli me persuader que j’allais mener cette vie-là toute mon existence !

Que de lignes pour raconter ma courte vie... Je vous épargnerais donc toutes les petites histoires (encore loin d’être appelée aventures) que j’ai vécues pour en arriver au sujet qui m’amène ici : mon recrutement.
Il y a de cela un peu plus d’une semaine, deux membres des Sabres Grisés, dont je ne me souviens plus les noms, ont été repérés dans une taverne près du port de Menethil, au bord des Paluns. Ils s’étaient apparemment engueulés avec des membres d’une certaine " Voile Sanglante ", et la dispute avait mal terminé, ce qui a eu pour effet d’amener ces rabats-joies de gardes jusqu’à nous.
Je ne vais pas vous expliquer en détail cette scène, mais je dirais simplement que mes talents de voleurs et de menteur leur ont été bien utiles pour échapper à un garde à l’ouïe un peu trop fine...
Sans exactement savoir pourquoi, je les ai aidés à s’échapper, et après avoir fait très brièvement connaissance (car je ne me souviens toujours pas de leur nom !), ils m’ont révélé faire partie des Sabres Grisés, et m’ont proposé de les rejoindre, en " gage de remerciement ", même s’ils souriaient en me le proposant. Ils sont partis après m’avoir donné les noms des deux co-capitaines des Sabres, et je suis repartis chez moi en me remémorant mon enfance sur les océans, la comparant avec ma vie actuelle.
C’est en réalisant que la forge dans laquelle je travaillais commençait doucement à faire faillite que j’ai décidé de me reprendre en main, et cette lettre que vous tenez en main est témoin de la suite.



Alphar
Le " Serpent " »


Dernière édition par Alphar le Sam 23 Déc - 13:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellyriana
co-capitaine
avatar

Nombre de messages : 541
Age : 36
Localisation (dans le jeu) : Baie du Butin, derrière un bon alcool, dans une pièce enfumée
Grade : Co-capitaine
Poste : Co-capitaine
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Une bouteille express au Loup de Mer   Dim 6 Aoû - 21:02

Moi j'dis [size=32]OUI[/size]

à part ça hum contactes Ellyriana, Nijmaâ ou Tacite en jeu pour que l'on t'invite chez nous pirat

[RP]

Cher Alphar,

Je vous répond au nom des deux co-capitaines, car Nijmaâ est actuellement en repos au village des trolls loin dans le nord de Kalimdor.

Vous serez le bienvenu parmis nous et nous essaierons de retrouver ceux de notre que vous avez aider, en espérant que vous passerez un bon séjour chez nous.

à bientôt.

_________________
Ellyriana Venthurlant, co-capitaine des Sabres Grisés.
http://armory.wow-europe.com/?#character-sheet.xml?r=Les+Sentinelles&n=Ellyriana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simon.vallee.free.fr/sabresgrises.html
 
Une bouteille express au Loup de Mer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sabres Grisés :: Gestion de l'équipage (Les Sentinelles) :: le panneau d'affichage (les Sentinelles)-
Sauter vers: