Les Sabres Grisés

Forum de l'équipage des Sabres Grisés pour le jeu World Of Warcraft (WOW). Vous pouvez accéder à notre site web en cliquant sur la section la Cabine des co-capitaines, ensuite c'est le tout premier post. Bon vent ! (vive Thalassa ;op)
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La vie d'un Tacos.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nijmaâ
co-capitaine


Nombre de messages : 310
Grade : Co-capitaine
Poste : Co-capitaine
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: La vie d'un Tacos.   Sam 24 Fév - 19:50

[Hrp] Bonjour, j'ai retrouvé un texte que j'avais commencé cet été, et j'ai eu envie de le continuer. N'hésitez pas à faire des remarques si il y a des choses qui vous semblent étranges, je sais que je n'ai pas un super style, mais l'écriture me fait marrer, et c'est en critant que l'on devient crit. Non ?[Hrp]

La vie d'un Tacos

Tacite attendait des heures le retour de son père derrière la fenêtre.
-« Va jouer dehors ! Bouge toi », tels étaient les mots de sa mère, désespérée de voir son enfant rêvasser à longueur de journée.
- « Oui oui, j’y vais » répondait elle en traînant les pieds…puis elle se cachait dans un buisson persuadé de pouvoir surprendre son héros.
Il la remarquait à chaque fois mais faisait semblant de sursauter, au plus grand bonheur de la gamine.
Il rentrait parfois en compagnie de Nijmaâ… ils passaient leur temps à raconter leurs aventures autours d’une chopine. Tacite écoutait avec grande attention et s’imaginait, plus tard à leurs côtés, bravant les dangers de la mer.
Sa mère levait les yeux au ciel…
- « Ma p’tite, tu seras certainement pas une pirate, tu t’trouveras un bon mari et tu t’occuperas de ton foyer »
Ces mots faisaient trembler la jeune fille…un mari, un foyer, il en était hors de question !

Un beau jour, Tacite, accoudée à la fenêtre comme à son habitude, entendit des hommes courir vers sa demeure.
- « M’man, d’la visite ! »
La mère laissa de côté son activité et se rendit sur le pas de la porte.
_ « Ils ont coulé ! Ils ont coulé ! »
La main tremblante, la femme se dirigeait vers deux jeunes hommes aux visages horrifiés. Ils étaient à bout de souffle.
-« Madame, le bateau de vot’mari, on a entendu dire qu’il avait été attaqué, y a des survivants…. »….Ils laissèrent passer un silence.
-« Mais on n’a pas de nouvelles de vot’mari »
Les yeux baissés, l’un des deux rajouta :
-« Mais faut pas désespérer, c’est un dur vot’mari, y va certainement rev’nir ».

La mère referma la porte et s’assit, le regard dans le vide. Tacite ne l’avait jamais vu dans un tel état.
-« M’man, m’man, il va revenir hein ? » demandait la petite, les larmes aux yeux.
Elle n’eut pas de réponse, un silence de mort s’installa dans la maisonnette.
L’enfant dormit à la belle étoile plusieurs nuits, elle voulait absolument être la première à avoir quelques nouvelles que ce soit. Elle se rendait à Stormwind le jour pour essayer d’obtenir des informations. Furtivement, elle passait entre les gens et écoutait ce qu’ils pouvaient bien raconter. Elle rentrait le soir bredouille, rejoignait sa mère et essayait de la convaincre de se nourrir. Rien n’y faisait, cette dernière restait inlassablement muette et inerte.

Lors d’une de ses expéditions Tacite tomba sur un petit groupe de personnes qui avaient l’air de ricaner.
-« Héhé, on peut dire qu’il leur ont mis une belle branlée…saleté d’pirates, qu’ils s’éliminent entre eux !
-Ouais un pour la Voile, zéro pour les Sabres ! Hahaha ! »
Tacite devint rouge et se préparait à leur bondir dessus quand elle sentit la pression d’une main sur son épaule. C’était Nijmaâ. Elle s’accroupit et serra l’enfant dans ses bras. Tacite avait l’impression qu’elle était en train de mourir, elle avait compris.
Toutes deux rentrèrent, sans dire un mot. Elles passèrent le pas de la porte et reculèrent aussitôt.
-« Tacite reste dehors, ne bouge pas »
La gamine, sans broncher, s’exécuta. Nijmaâ sorti avec un tas d’affaires.
-« Bon, maintenant, tu me suis, on va loin…ne me pose pas de questions jusqu’à demain. ».

Elles passèrent la nuit dans l’auberge du cochon siffleur. Aucune d’entre elles ne réussit à dormir ce soir là.
Au petit jour, celle qui était la co-capitaine attrapa la gamine par les épaules :
-« Tu vas rester ici quelques jours, tu ne sors pas, je me suis arrangée avec Elly, elle t’apportera de quoi manger, je reviens, ne t’inquiète pas. »
Comme promis, Nijmaâ revint :
-« Bon, je me suis occupée de tout, tu iras habiter une maison dans la forêt d’Elwynn, je vais t’y amener. Là bas, tu vivras avec Natouche, elle veillera sur toi. Surtout tu l’écoutes bien…pas de conneries, je serai avertie de toute façon. »
Caressant les cheveux de l’enfant :
-« Je passerai te voir le plus souvent possible….tu n’es pas seule. »
Tacite, consternée par les décisions prises pour elle se mit à hurler :
-« Nan ! J’veux pas ! J’veux v’nir avec toi, j’veux être un pirate, j’veux venger papa, j’veux tuer la Voile ! »
Nijmaâ ne pu s’empêcher de sourire :
-« Un jour ma belle, un jour… ».

************************

Tacite alors âgée de douze ans, rejoint cette la maison et se plia aux règles de celle qui était devenue sa marraine, sans omettre de commettre quelques petits écarts dus à son age et à son espièglerie.
Elle passa son adolescence à se préparer à intégrer l’équipage, à apprendre l’art du camouflage, recommandé par Nijmaâ, et à rêver, chose que personne n’a jamais pu l’empêcher de faire.

A ses 17 ans, elle décida qu’il était temps. Elle pris son baluchon et rejoint la capitale naine pour y trouver sa marraine qui y était de passage. Elle l’aperçut au loin parler avec quelqu’un. Elle se rapprocha discrètement…c’était un grand homme, qui semblait avoir la cinquantaine. Elle l’entendit appeler Nijmaâ « mon capitaine », ce qui la ravit d’avance, elle qui était déjà bien décidée à intégrer l’équipage, venait de trouver une raison de plus de le faire.
Une fois l’homme parti, elle s’avança :
-« Nij…dis, c’est qui lui ? »
Cette dernière, à peine surprise de la trouver là, se mit à sourire :
-« Un officier de l’équipage ma belle, l’un de nos meilleurs officiers…mon cher Tym ! »
-« Euh mon cher..ça veut dire que vous… »
-« Que rien du tout, que j’apprécie énormément son dévouement, ça s’arrête là… et…tu es venue me voir pour me demander comment il s’appelait ? »
Tacite rougit un moment :
-« Non, non, ça y est, je suis prête, je peux venir avec toi. »
Nij lui secoua la tête
-« A ta majorité ma belle, revient me voir dans un an »
La gamine remontée, ne pu que faire demi tour, consciente qu’elle n’aurait pas pu convaincre sa marraine.
Elle s’en fichait un peu au fond, ce jour était pour elle merveilleux de toute façon, puisqu’elle avait rencontré ce « cher Tym ».
Elle s’amusait maintenant à le pister, à suivre les moindres de ses déplacements jusqu’à ce qu’elle décide qu’il était temps pour elle de se déclarer.
L’ayant vu traîner à Stormwind, elle arpentait les rues ou elle était susceptible de le croiser, ce qui arriva. Sans tact ni aucun plan particulier elle se planta devant lui.
-« Enchantée, Tacite, filleule de Nijmaâ »
L’homme surpris bredouilla quelques mots
-« Euh Tym…enchanté.
-J’vous ai déjà vu plusieurs fois…et j’vous aime bien, va falloir qu’on se mari ensemble ! »
L’officier éclata de rire
-« Moi les gamines ça m’intéresse pas et je préfère les grandes oreilles. »
Tacite étira alors ses oreilles le plus possible
_ « Comme ça c’est mieux ? »
L’homme éclata à nouveau
-« Reviens me voir dans quelques années.
-Non, non, non, j’en ai marre qu’on me dise toujours ça ! »
La jeune fille, sure de ce qu’elle voulait se mit en tête de conquérir son officier coûte que coûte…ce qu’elle parvint à faire au bout de quelques mois.

**************************

Une nuit, alors que la jeune fille rédigeait une lettre à l’intention de son amoureux (chose qu’elle faisait régulièrement) elle entendit un grincement de porte. Sans se retourner elle commençait à marmonner :
-Viens le chat, allez dépêche toi !
Une voix familière lui répondit :
-« Nan, c’est pas l’chat, c’est tatie Nij, tu prends tes affaires on s’en va ! »
En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Tacite était déjà devant la porte, prête à partir à l’aventure.
-« On va ou, on va ou dis ?
-A la Baie ! »

Les deux femmes arrivèrent devant une taverne.
-« Ici, Taverne du Loup de Mer, tu seras toujours la bienvenue, tu es chez toi, allez entre. »
L’endroit semblait un peu humide mais étrangement accueillant. Peut être était ce du à l’odeur de feuillerêve…peut être à celle du rhum. Tacite ne connaissait pas encore toutes ces substances, mais ne demandait qu’à découvrir.
-« J’suis un pirate, dis Nij ?
-Ouaip, il m’semble bien que t’es sur la bonne voie en tout cas, après, l’avenir nous le dira, commence déjà en goûtant ça. » Nijmaâ désignait un verre qui semblait contenir un liquide onctueux.
-Tu m’en diras des nouvelles, et puis tu vas me raconter un peu tout ce que tu as appris, qu’on voit ce qu’on peut faire de toi. »

Après avoir vidé son verre d’un trait (pour faire comme sa marraine) puis avoir tout recraché sur la table, Tacite commençait a raconter comment elle était devenu experte du crochetage…puis au bout du deuxième ou troisième verre, elle affirmait qu’elle était un maître en matière de furtivité…ce qui n’était pas tout à fait vrai….
Nij, souriante ne se lassait pas d’écouter les récits de sa petite protégée, bien consciente qu’elle en rajoutait certainement.
Elle fut tout de même étonnée de voir qu’une fois la bouteille finie, sa filleule était encore debout.
-« Allez ma belle, je te montre tes quartiers, la vie de pirate est rude, et il faut savoir se reposer ! »
Tacite, qui n’avait pas l’habitude de montrer ses sentiments à sa marraine, pris d’un élan d’amour lui sauta alors au cou. Leur étreinte dura un moment. La lune laissait apparaître les larmes qui coulaient sur les joues des deux femmes, le silence les enrobait, et comme incapables de faire autrement, elles se laissèrent glisser sur le sol et s’endormirent dans les bras l’une de l’autre.

A son réveil, Tacite se trouvait seule. Un affreux mal de crâne vint lui rappeler sa soirée. Tant bien que mal, elle réussit à se redresser et à retourner à la Taverne.
-« Ah, la v’là ! Tiens la p’tite, t’as un mot ! »
C’était de la part de Nij, elle l’invitait à se rendre à une fête…pour l’arrivée d’une nouvelle, une certaine Keridwen…C’était une très bonne idée pensait elle, elle pourrait ainsi découvrir le reste de l’équipage et retrouver son cher Tym, qu’elle ne voyait pas assez à son goût.

Cela se déroulait chez Bruuk, un tavernier d’Ironforge avec qui certains Sabres s’étaient liés d’amitié. Tacite avait revêtu une belle robe noire offerte par Nij et avait pris soin d’acheter une rose à offrir en guise de bienvenue. Des rires se faisaient entendre à l’étage, un nain chantait très fort aussi. Tym se trouvait au fond de la pièce et dansait. Il n’était plus dans sa vieille armure mais arborait une tenue qu’il lui donnait une certaine classe. Tacite se dirigea vers lui et ensemble ils portèrent un toast en l’honneur de cette jeune paladine qui avait rejoint l’équipage.
Tacite appris que le nain à la voix déraillante se nommait Dranar. Il n’était pas dur a remarquer, dansant sur la table et braillant comme c’est pas permis. A ses côtés se tenait Elly, l’autre co-capitaine…elle n’était pas en reste non plus. Tout le monde donnait du sien pour que la soirée ressemble à un grand n’importe quoi. Une prêtresse du nom de Soélyne était également présente, elle était impressionnante, ne se laissait pas maltraiter par le gente masculine, par personne d’autre d’ailleurs. Un gnome prénommé Bhalin dansait à moitié nu et envoyait des baisers à quiconque croisait son regard. Keridwen quant à elle n’éprouvait visiblement aucun mal à être acceptée par le reste du groupe.
Syldanaar, un elfe mal luné les avait rejoints…il était distant, une pointe d’agressivité pouvait se lire dans son regard. Tacite se méfiait de lui instinctivement. Il tournait autours d’elle en ricanant, lui lançait de pics…cela dura un moment jusqu’à ce que la jeune fille décide de lui infliger un coup de pied à sa façon : violent mais discret.
Ce fut alors le début d’une drôle de rivalité.

Les deux nouveaux ennemis passaient maintenant leur temps à se poursuivre dans les rues de Stormwind, se jetant dagues et poisons à la moindre occasion. Cela valu une belle blessure de guerre à Tacite…Syldanaar avait réussi à lui sectionner quelques doigts, quant à lui, on peut dire qu’il aurait pu avoir peur de ne pas pouvoir se reproduire dans cette vie. Lasse de se battre ainsi, Tacite décida au bout de quelques temps de partir vers de nouvelles contrées. Elle atterrit, au hasard de ses voyages dans la Gorge des Vents Brûlants.

*****************************

L’endroit lui paraissait sordide, elle qui avait connu la douceur des paysages de Strangleronce se sentait étouffée par l’aridité des terres qui l’entouraient. Keridwen, qui était devenue sa meilleure amie l’avait rejointe et ensemble elles embrochaient du nain à longueur de journée en n’oubliant pas, le soir venu, de fêter les victoires qu’elles ajoutaient à leur palmarès.
Il arriva un jour ou leur mission leur sembla plus dure qu’à l’habitude. Elles devaient exterminer un nain…seulement, il n’était pas seul. Leur première tentative fut un échec. Alors qu’elles se demandaient comment parvenir à leur but, deux personnes s’approchèrent de l’endroit où elles se trouvaient. Il s’agissait d’un humain, à l’apparence de guerrier et d’un elfe, qui selon Tacite ne ressemblait pas à grand-chose. Il portait un short vert qui lui valu quelques moqueries. Après s’être rapidement présentés, ils acceptèrent d’aider les demoiselles. L’affaire fut rapidement et rondement menée.
-« Ouhouhouhouh ! » s’écria Keridwen en sortant une outre de bière de son sac.
-« Ouhouhouhouh ! »
Tacite bu une grande gorgée et proposa une rasade aux deux autres compères.
La mission était accomplie et le groupe pouvait à présent se séparer, mais il n’en fut rien.
Etrangement, et en dépit du fait que le lieu ne soit pas accueillant, tous s’assirent et commencèrent à faire plus ample connaissance. L’homme, grand et blond se prénommait Reinhart, il semblait légèrement plus discret que l’elfe aux cheveux verts, Mendrael. Ce dernier proposa un jeu. Le principe était simple, il suffisait de lancer des dés (et quel pirate n’avait pas un jeu de dés dans sa poche ?), et de taper au sol, dès que deux chiffres semblables se présentaient. Celui qui tapait en dernier avait l’obligation de retirer l’un de ses vêtements.
La petite voleuse, de nature vive s’en sortait assez bien et le fait de voir se dénuder les deux males n’était pas pour lui déplaire.
Après s’être faits interrompre par quelques patrouilles de nains Dark Iron, les quatre jeunes gens décidèrent de partir continuer leur jeu dans un endroit plus sûr.
Ils se donnèrent rendez vous à l’auberge de Théramore, finirent leur soirée en sirotant quelques verres et en tapant sur les tables. Keridwen, pour sa part s’était retrouvée nue dans l’escalier, complètement ivre et imitait la poule pour déconcentrer les autres joueurs.

...à suivre

_________________
Nij...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nijmaâ
co-capitaine


Nombre de messages : 310
Grade : Co-capitaine
Poste : Co-capitaine
Date d'inscription : 03/12/2005

MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   Dim 25 Fév - 1:49

Tacite s’était rarement autant amusée. Keri, comme elle l’appelait, et elle s’étaient dit qu’elles reverraient certainement ces deux énergumènes farfelus avec qui elles avaient tant ri…

Le lendemain, après s’être réveillée non sans difficulté, la jeune voleuse se rappela qu’elle avait une foule de choses à faire, elle pensait notamment à son apprentissage du cuir. Pour ça, elle avait pris rendez-vous avec Dranar, le nain qui dansait autrefois sur les tables. C’était un expert, il lui avait proposé de devenir son maître et elle avait accepté avec joie.
Elle se présenta devant lui et le salua avec tout le respect dont elle pouvait faire preuve. Il avait beau être petit, il en imposait. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle était ravie qu’il l’appelle « mon enfant ». Elle se sentait certainement protégée et l’appréciait sans réellement l’admettre. Au fil du temps, une étrange complicité s’installait entre eux. Il lui envoyait son surplus de cuir tandis qu’elle lui faisait des rapports sur sa progression dès qu’elle le pouvait, en essayant d'agir au mieux pour ne pas le décevoir.

Un jour arriva où il la convoqua à Stormwind, l’affaire avait l’air sérieuse. Tacite eu un peu peur, elle pensait qu’il allait lui parler de Tym. Bien qu’elle essayât de garder son histoire secrète, ou du moins, d’être discrète, elle avait peur qu’il l’ait découverte et qu’il lui fasse la morale. Les amoureux avaient une belle différence d’âge ce qui pouvaient amener les gens à dire tout et n’importe quoi.
Lorsqu’elle fut arrivée à sa hauteur, elle le salua comme elle avait l’habitude de le faire et alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la bouche, elle s’empressa de lui couper la parole.
-« Faut que vous le sachiez, je euh…nous sommes ensemble, Tym est un homme très bien, je ne le vois pas souvent, mais il me rend heureuse, n’est-ce pas là le principal ? »
Le nain explosa de rire, puis reprenant son calme il dit à la gamine, les yeux brillants :
-« Mon enfant, je vais te parler sérieusement, il va falloir que tu me suives. »

Les deux pirates s’engouffrèrent dans les rues de Stormwind. Ils marchèrent un certain moment jusqu’à ce que le nain s’arrête devant une petite maison.
-« Vas-y, entre…visite, dis moi ce que tu en penses. »
Après avoir fait un rapide tour, Tacite s’exclama :
-« Bah euh, très jolie maison ! »
Il lui fit signe de prendre place sur le lit à ses côtés, puis, d’un air grave et après avoir toussé plusieurs fois, comme pour s’éclaircir la voix il commença :
-« La première fois que je t’ai vue…mon enfant, j’ai eu un choc, je dois te l’avouer, et le premier sourire que tu m’as adressé m’a cloué sur place, parole de nain ! Je ne pensais pas que cela soit possible...et j’ai eu beau me pincer plusieurs fois, il a fallu que je l’admette…Je vais te raconter brièvement… Il faut que tu saches que j’ai été marié dans ma jeunesse, bien avant de rejoindre l’équipage, eh oui, j’étais marié à une princesse, façon de parler, je sais, mais elle l’était réellement pour moi. Nous avons passé de belles et heureuses années ensemble. Nous vivions dans une forêt, en parfaite harmonie, je chassais le jour, avec Branko, et quand nous rentrions le soir, elle était là, à nous attendre… »
Le nain stoppa son discours pour se moucher en produisant un son de trompette qui fit sursauter la jeune fille, puis continua :
-« Je te passe les détails d’une vie parfaite, tu sauras la reconnaître si tu la vois…et je te préviens, profite de tous bonheurs à portée de main…mmh, bref, un jour, alors que nous nous promenions tous les deux, nous nous sommes faits attaquer…par un ours…c’est sur elle qu’il a sauté, j’ai essayé de le maîtriser comme je pouvais en criant à ma femme de s’enfuir…mais elle était déjà très blessée…et lorsque je vins à bout de l’animal, je ne pu que ramasser le corps de ma douce. Je l’ai ramenée chez nous, elle tremblait, ses blessures étaient profondes. Elle est morte trois jours plus tard. »
Il se passa un instant sans qu’aucun des deux êtres ne prononcent un mot. Tacite, que l’histoire avait touchée, n’osait pas intervenir. Au-delà de ça, elle ne voyait pas ou Dranar voulait en venir, puis il reprit :
-« Ma femme, Tacite, te ressemblait, je n’en reviens toujours pas, la première fois que je t’ai vue, j’ai cru qu’elle revenait, qu’un être supérieur l’avait ramenée à la vie…il ne s’agissait pas de ça…mais d’un autre miracle…j’ai pensé à toi, je n‘ai fait que ça, et il a bien fallu que je me rende à l’évidence. C’est pourquoi je t’ai fait venir ici. J’ai pris une décision, Tacite … veux tu devenir…mon enfant…ou plutôt, accepte tu que je sois ton père, tu ferais de moi le plus heureux des nains ! »
La tête de la voleuse vacilla sur le côté alors qu’un air idiot s’affichait sur son visage. Elle s’attendait à mille et une choses, mais pas à ça. Il fallu que le nain tousse discrètement pour qu’elle remette les pieds sur terre.
-« Et je suis heureux que tu aies parlé de Tym, parce que vois tu…cette maison, elle est pour toi, alors si cela peut ajouter à votre bonheur… »
-« Je euh oui, bien sûr, volontiers, avec plaisir.. » bégaya t elle.
-« Tu as dit oui ? » demanda t’il inquiet.
-« Oui monsieur, j’en suis ravie, j’essaierai d’être digne de vous, je vous le promets ! »
Elle lui sauta au coup puis ajouta :
-« Il faut que j’annonce ça à Tym, il va trouver ça magnifique ! Oh monsieur, c’est trop de bonheur ! »
Elle l’embrassa brutalement et s’enfuit en courant, le nain eut juste le temps de marmonner :
-« Tu peux m’appeler « papa » ! »
-« Oui père et je ne vous décevrai jamais ! » cria t-elle alors qu’elle arrivait déjà à l’autre bout de la rue.

A suivre...

_________________
Nij...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dranar
Invité



MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   Lun 26 Fév - 18:56

sa ma foutu la larme a l'oeil magnifique j'adore terrible bravo trop mega overkillment génial king
Revenir en haut Aller en bas
Keridwen



Nombre de messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   Lun 26 Fév - 21:06

texte sympathique le Tacos ! ça me fait penser qu'il faut que je continue le mien ça^^
A quand la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ellyriana
co-capitaine
avatar

Nombre de messages : 541
Age : 36
Localisation (dans le jeu) : Baie du Butin, derrière un bon alcool, dans une pièce enfumée
Grade : Co-capitaine
Poste : Co-capitaine
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   Lun 26 Fév - 21:56

Merde ! j'croyais que tu rigolais quand tu me disais que Dranar était de retour !

Razz

_________________
Ellyriana Venthurlant, co-capitaine des Sabres Grisés.
http://armory.wow-europe.com/?#character-sheet.xml?r=Les+Sentinelles&n=Ellyriana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://simon.vallee.free.fr/sabresgrises.html
Dranar
Invité



MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   Mer 28 Fév - 7:08

Et ben non je suis bien de retour je t'aime elly malgré nos engeulade passée je m'enfou je t'aime^^ king
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie d'un Tacos.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie d'un Tacos.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Sabres Grisés :: la Taverne du Loup de Mer :: Il était une fois un intrépide marin ...-
Sauter vers: